Blog

Présentation du film : Jackie

Sorti en salle en 2016, Jackie est un film réalisé par le chilien Pablo Larrain, scénarisé par Noah Oppenheim avec Natalie Portman (Jackie Kennedy), Peter Sarsgaard (Bobby Kennedy), Greta Gerwig (Nancy Tuckerman), Billy Crudup endossant le rôle du journaliste.

Aperçu général du long métrage

Ce long métrage de 95 minutes est le premier film biographique, franco-américano-chilien, tourné aux États-Unis pour illustrer le parcours de Jacqueline Bouvier Kennedy (1929-1994), connue par son surnom Jackie. En effet, cette ex-première dame américaine a gagné en popularité grâce à son élégance et sa culture, après le meurtre de son mari, l’ex-président des Etats-Unis. Elle a épousé par la suite l’armateur milliardaire grec dénommé Aristote Onassis. L’histoire du film raconte ce qui est arrivé à Jackie, les jours qui ont suivi la mort du président, à Dallas en 1963. Etant une femme belle et sensée, une mère protectrice de ses enfants, la veuve a vécu un évènement tragique au coucher de soleil, un certain jour en novembre.

En fait, le 22 Novembre 1963, un malheur a frappé les Etats-Unis. John Fitzgerald Kennedy, son 35ème président, vient d’être tué par balle à Dallas. Theodore H. White, un journaliste, s’est déplacé à Hyannis Port dans le Massachusetts dans le but d’interviewer Jacqueline Kennedy. Elle lui expose les détails des jours qui font suite l’assassinat de son mari. Malgré le moment douloureux qu’elle a traversé, le film a retracé un maximum d’émotion autour du meurtre, de l’enterrement et l’entrevue. La première dame de l’époque aussi chic qu’élégante essaie de lutter contre une douleur profonde. Le réalisateur Pablo Larraín a montré tous les sentiments et toutes les émotions que Jacqueline Bouvier Kennedy a ressentis, ainsi que les façons dont elle a pu gérer tout cela.

jackie-revue

Les détails du film

Jackie Kennedy a été entièrement dévastée par la perte de son mari. Elle a vécu une douleur violente qu’elle a partagée avec la plupart des citoyens américains. Pablo Larraín a concentré sa narration sur les quelques jours de novembre 1963 entre le meurtre de JFK et ses funérailles de la vie de Jacqueline Bouvier-Kennedy. La période est très courte, mais extrêmement intense et typique pour saisir une partie de la personnalité de Jackie et du mystère sur la réalité du pouvoir.

Jackie Kennedy, abattue par ce qui est arrivé à son époux, la First Lady très appréciée essaye de se relever de son traumatisme et de réconforter leurs enfants. Ainsi, elle souhaite lui rendre un dernier hommage et mettre en valeur son patrimoine politique. Elle devra affronter cette situation aussi malheureuse que désastreuse. Néanmoins, pour réaliser son vœu, elle n’a que cinq jours pour préparer l’enterrement digne de sa personnalité et d’un président exemplaire, pour que les citoyens ne l’oublient jamais.

Jackie Kennedy a raconté à Theodore H. White sur ce qui se sont passés durant ces cinq jours, entre le jour du crime jusqu’aux funérailles. Elle met également en évidence le changement brusque du train de vie qu’elle devra y faire face. Sans jamais oublier son rôle de mère envers ses enfants, qui eux aussi sont très abattus et ont besoin d’une bonne consolation.